• Accueil
  • > L’arbre des “peut-êtres”

L’arbre des “peut-êtres”

Voila un petit texte bien sympa écrie par « mitsou »

arbre.jpg

Il était une fois il n’était pas une fois

Aux temps anciens mais pas si lointains

Aux temps où les poux étaient coiffeurs et les chamaux faisaient du beurre

C’était quand les poules avaient des dents

Et les canards portaient des sous-vêtements “Damard” (hé oui,comme ça’z’avaient jamais un froid de c\)

Et bien en ce temps là c’était bien!

Bien comme si c’était tout les jours Noêl.Il y avait un arbre car il faut qu’il y’en ait un. Beau comme un sapin, sauf que c’était un hêtre et comme il était petit on l’appellait “l’arbre des  peut-êtres“ {le son [pe] de petit [peti] et le mot “hêtre” a qui on aurait enlevé la letter  “h”} … Ça tombait bien car il était de cette sorte d’arbre qu’on ne rencontre qu’une fois,ceux don’t on vous parle quand on est un enfant.Vous voyez de qui je parle? Mais si,vous savez,c’est celui qui était petit comme un bonzai avec des feuilles bleues en automne. C’est celui qui pour s’amuser faisait des pommes comme on fairait des bulles avec un shwing-gum. Et quand il s’en lassait? Hé bien il se mettait à fabriquer tout pleins de choses trop chouettes comme: des balançoires-des arrosoires-des pissenlits-des spaghettis-des vélos et la cerise sur le gateau? … des elephants! Ça  c’est parce-que ça faiasait hurler de rire grand-maman à en perdre son dentier “polydent” Oui parce-que j’oubliais de vous dire que c’était un arbre à cabanes où vivaient les petits vieux abandonnés sur les “airs” d’auroroutes par temps de cannicule. Hélas c’est bien triste,ça arrive tous les étés et on n’en parle jamais asssez!!

Mais ne parlons pas de choses tristes car les pensionnaires y étaient bien et heureux. Là-bas c’était tous les jours la fête. Même si pépé Armand se tordait le pied en jardinand:”Hop un tobogan” et concours de glissades pour tout le monde et pour les plus téméraires des pensionnaires c’est la tête en avant!! Même si c’était tous les jours chouette, l’arbre des peut-êtres attendait impatiement les jours d’anniversaires car les gateaux de grand-maman étaient très bons et très grands pour qu’on puisse y piquer toutes les bougies dedans.

Bien sûr qu’il arrivait qu’il y ait des moments un peu ch***ts… par exemple les jours de mauvais temps c’était “Question pour un gagnant” mais le plus ennuyant: “Pas de bruits entre 13h30 et 14h30” à cause que c’était les feux de l’amour à la télé et là si tu causes pendant mieux vaut savoir courir vite et à temps!! Mais qu’est-ce qu’on s’amusait bien quand meme: courses de déambulateurs à réacteurs ou de trotinettes pour les mamies coquettes; concours de la plus grosse moufle; lancé de pantoufles et le jeudi c’était “soirée karaoké avec tout pleins de vieux tubes dépassés que nos papis chanteurs connaissaient par cœur.

Tout était harmonieux et sentait la naphtaline jusqu’au jour où …

Arriva le LOUP, qui se dit qu’il mangerait bien une petite entrecôte de mamie au pistou. Ni une ni deux, grand maman lui fit une prise de karaté et transforma le grand méchant loup affamé en un gentil petit caniche à croquette et petites couettes.Et meme que maintenant il se prénomme Annabelle et que c’est lui qui descend la poubelle!

 

The End   (des haricots)

 

0 Réponses à “L’arbre des “peut-êtres””


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




raph's blog |
pitchounnette |
Pastelrobell |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | anne76vancouverdos
| PORTRAITS
| Aux arts, citoyens !